Les lauréats étudiants 2017
Lauréats 2016 - Photo - 15/18 ans
Concours pour les 11-25 ans

Idées de sujet

Les zones humidesChaque année, le 2 février, c’est la Journée internationale des zones humides. L’édition 2017 a pour thème « Des zones humides pour la prévention des catastrophes », afin de mettre en lumière le rôle vital des zones humides pour l’humanité. Mais pourquoi sont-elles si importantes ?

Les zones humides comme remparts contre les inondations et crues

« Les inondations sont le premier risque naturel en France, avec une commune sur trois concernée et 265 millions d’euros de dégâts par an ». [i]
Protéger et restaurer les zones humides alluviales, c’est protéger les villes et les activités des flots ravageurs. Dans le cas des inondations, les milieux humides comme les plaines inondables et les prairies humides servent de réservoir naturel d’expansion des crues. Le débordement des cours d’eau dans les zones humides périphériques (mares, bras mort de rivières, etc.) et la rétention d’eau provoquent ainsi une diminution du débit et un étalement dans le temps du débit maximum d’eau, et donc des crues. En outre, la végétation de ces milieux et les sédiments dissipent l’énergie hydraulique, diminuant la vitesse d’écoulement. Ces deux effets réduisent donc les risques d’inondation et l’ampleur du phénomène en cas de crue.

[i] Données du ministère de l’Écologie et du Développement durable. http://www.georisques.gouv.fr/dossier-thematique

Des marais et des étangs pour réduire sècheresses et canicules

Conserver et recréer des milieux humides en ville et à la campagne, c’est moins souffrir lors des canicules et des sécheresses.
L’absorption des eaux lors de l’hiver et des épisodes de crues permet aux milieux humides d’alimenter en eau des nappes aquifères et des cours d’eau. À ce titre, ils participent à l’alimentation en eau pour la consommation humaine et aux besoins des activités agricoles et industrielles.

Par ailleurs, l’évaporation de l’eau et l’évapotranspiration de la végétation des zones humides en milieu urbain contribuent à rafraichir l’air, réduisant localement l’intensité des canicules.

Marais salants, lagunes et mangroves contre vagues et tempêtes

Conserver les zones humides littorales, c’est se protéger des vagues, de l’érosion et des submersions marines.
Sur le littoral, la végétation de zones humides comme les vasières, les mangroves ou les marais salants forme des barrières naturelles et atténue les effets des vagues et du vent, stabilise les sédiments, luttant ainsi contre l’érosion, les risques de rupture du cordon littoral et réduit la violence des vagues et du ressac. Il a ainsi été constaté que la végétation des marais salants réduisait trois fois plus la hauteur des vagues que des étendues de sable nu [vii].

[vii] Moller & al., 1999